Financement participatif ou crowdfunding

Financement participatif ou crowdfunding
Postulez en ligne et commencez dés maintenant votre participation au crowdfunding ou financement participatif En devenant partenaire actif dans une secteur d'avenir par votre participation dans le financement participatif s'adresse à tous, que vous soyez Etudiant, Femme au Foyer ou active, Que vous soyez cadre, employé ou ouvrier, Que vous soyez retraité, Ceci importe peu. Le seul critère est votre motivation

10,000,000 visitors FREE Promo

mardi 25 octobre 2016

Les couples parle comment de l’argent.

Argent du couple alors faut-il aimer sans compter?

C’est la cerise sur un gâteau qu’elle croyait amer. Madame vient de fêter ses 64 ans et donc d’entrer dans la catégorie des retraités, promotion qui ne l’enthousiasmait guère. Mais la réception de sa première rente de pension a modifié sa perception. « Pour la première fois depuis trente-cinq ans, je vais pouvoir ouvrir mon portefeuille sans rendre de comptes à mon mari », se réjouit-elle.

                                          http://pecule.blogspot.fr


Madame a renoncé à exercer son métier de secrétaire médicale à l’arrivée de son second enfant. « Mon mari gagnait assez pour que je ne sois pas obligée de jongler avec des horaires difficilement conciliables avec une vie de famille », explique-t-elle. Ce que Madame n’avait pas mesuré lorsqu’elle a rendu son tablier, c’est que sa voix compterait de moins en moins dans les discussions relatives aux dépenses du ménage. « Mon mari est devenu le gestionnaire en chef. C’est lui qui organise le budget, attribue des sommes à chaque poste et prend les décisions importantes notamment en ce qui concerne la gestion de notre patrimoine. Désormais, avec ma pension, j’aurais aussi mon mot à dire. »

                                               Pas gagné d’avance

Croisons les doigts pour Madame. Car il n’est pas facile de modifier l’organisation financière d’un couple, surtout parvenu à l’âge de la retraite.  « Si la rente de Monsieur est suffisante, on observe la perpétuation du modèle précédent fondé sur la complémentarité des rôles qui lui pourvoyeur de revenu, elle pourvoyeuse de soins. La rente de Monsieur sert à payer les grosses dépenses du ménage et la rente de Madame sert à payer les dépenses annexes (vacances, cadeaux, etc.). »

                             http://avoir-plus-argent.blogspot.fr

                                              Une source de tension

Pour ne pas se retrouver « coincé » dans un fonctionnement financier d’autant plus difficile à bousculer que le couple existe depuis longtemps, il faudrait dès le début d’une union conjugale mettre billets sur table! Et définir un mode de fonctionnement.

Le problème est que le rapport que le couple entretient avec l’argent se trame en silence. Et pour cause ! « La relation conjugale est censée être une relation d’amour, de confiance et de solidarité. Or dans notre société, on perçoit l’argent comme porteur d’égoïsme, de rationalité froide et impersonnelle, de calcul, ce qui est incompatible avec les valeurs de la sphère privée ».

Par conséquent, les questions financières sont laissées en lisière. Un couple peut passer du temps à évoquer l’achat d’une maison, mais il reste muet concernant le financement de son projet.

                             Donc qui va payer quoi et à quel pourcentage ?

Comme si l’évocation des espèces trébuchantes allait sonner le glas de l’amour. « Certaines questions ne sont jamais abordées au sein des couples ». « Si Monsieur s’achète un VTT, Madame a-t-elle le droit au même montant d’argent pour ses dépenses personnelles? .
Si Madame gagne moins que Monsieur (ce qui est le cas dans 9 couples sur 10 ), a-t-elle aussi le droit à autant d’argent de poche ? »

                             http://actionnariat.blogspot.fr


Madame de 45 ans, professeur d’anglais dans un collège dans le pays à mi-temps, n’aurait jamais pensé que l’argent deviendrait une source de tension avec son mari. « Quand on s’est rencontrés, on travaillait l’un et l’autre à plein temps et on avait chacun un compte privé. Quand on s’est mis ensemble, on a gardé nos comptes privés et partagé nos dépenses. Les choses se sont compliquées lorsque les enfants sont nés. On a décidé que je passerais à mi-temps pour m’occuper d’eux. Je n’ai pas réalisé que ce fonctionnement familial allait me piéger dans un registre de femmes à qui je ne voulais pas ressembler. » Et Madame d’évoquer sa mère, femme au foyer qui rognait sur l’argent du ménage pour s’acheter un soutien-gorge. « Moi, je gratte pour me payer des cours de salsa. »

En France, le parcours de Madame reste représentatif. « L’arrivée des enfants s’accompagne souvent de la baisse du taux d’activité professionnel de la femme, et donc d’une baisse générale des revenus du ménage cela est un constat. Si les ressources sont mises en commun, le principal pourvoyeur des revenus du ménage n’oublie pas que sa contribution est plus importante que celle de sa compagne. Du coup, son argent sert aux grandes causes, est investi dans du durable, tandis que son argent à elle est dépensé dans le quotidien, les faux frais ou petits extras. Ce qui crée une relation de dominant et de dominé. Mauvais ! Surtout si le couple se sépare. Qu’adviendra-t-il du dominé? Chut ! Mais attention, il ne faut pas rester indépendant financièrement au prétexte qu’on pourrait divorcer et qu’on se retrouverait dans la mouise. C’est dans ce sujet que l'on voit et dont on affirme que sur dans son opus sur les couples et l’argent. « On accorde trop d’importance à l’argent », donc par une tempête des relations intrafamiliales.

« Les couples qui durent ont compris l’importance des transactions entre le don et le contre-don. Ils savent donner et recevoir et établir des liens de codépendance ». S’il le dit ...    http://club-prive-souscripteurs.blogspot.fr